Drop us a line...

Send Message

Lycéens-chercheurs

DISPOSITIF LYCEENS-CHERCHEURS

Destiné aux établissements scolaires dispensant des enseignements d’exploration scientifique (MPS)
Le dispositif Lycéens-chercheurs
inspiré du projet européen Chain Reaction

Le dispositif Chain Reaction est le projet qui se veut être le «grand-frère» du projet Lycéens- Chercheurs. En effet, son application a débuté à la rentrée 2013-2014 et est toujours en cours de réalisation. Le CIFOP, centre de formation privé implanté en région parisienne, est le seul organisme qui représente la France dans ce dispositif monté par un consortium de 12 universités européennes dont la coordination est menée par l’Université Hallam de Sheffied au Royaume Uni.

Ce dispositif fait la promotion d’une approche pédagogique durable de l’enseignement des sciences fondé sur l’investigation (A Sustainable approach to Inquiry Based Science Education IBSE). Il bénéficie de l’appui de la Commission européenne sur une durée de 3 ans avec, comme objectif, d’impliquer 180 établissements européens d’enseignement secondaire 1 800 enseignants de disciplines scientifiques et de toucher 10 800 élèves de 14 à 16 ans.
Chain Reaction, dans ses manifestations publiques, comprend, par année d’application, une journée de formation sur des modules pédagogiques au bénéfice des enseignants participants, un suivi des enseignants durant les mois de mise en oeuvre en classe de ces modules, une conférence nationale et une conférence internationale nommées « Express Youself ».

En ayant étudié des thèmes choisis par leurs enseignants dans le cadre de leurs enseignements d’exploration Méthodes et Pratiques Scientifique (MPS), les lycéens participants au dispositif se transforment au cours de l’année scolaire en lycéens chercheurs.

OBJECTIFS DU DISPOSITIF

Pour les enseignants, le dispositif Lycéens-chercheurs permet de :

1. S’approprier et de bien utiliser un support pédagogique sur des séquences IBSE conçues par des chercheurs en sciences de l’éducation;
2. Mettre à jour leurs connaissances et leurs compétences pédagogiques dans l’enseignement des sciences, dans une démarche de perfectionnement professionnel;
3. Rapprocher les modalités de l’enseignement d’exploration MPS du mode de fonctionnement de la communauté scientifique;
4. Participer à des regroupements scientifiques de jeunes lycéens-chercheurs;
5. S’intégrer dans un réseau européen d’enseignants des sciences et échanger sur leurs pratiques et expériences;

Pour les élèves participant au dispositif qui sera mis en oeuvre en classe avec les enseignants, le programme permet de leur apprendre à :

1. Mettre en place une démarche d’investigation dans le cadre de la résolution de tâches complexes;
2. Mener des expériences et collecter des données pour valider/invalider une hypothèse;
3. Mettre en relation des théories scientifiques, modèles et hypothèses pour expliquer certains phénomènes.
4. Communiquer les résultats de leurs recherches en adoptant un langage scientifique.
5. Formuler des avis argumentés scientifiquement sur les applications des sciences, y compris celles qui soulèvent des questions éthiques et des impacts sociaux, économiques et environnementaux.

MISE EN OEUVRE DU DISPOSITIF

Le cadre recommandé par le CIFOP pour la mise en œuvre de ces modules est celui de l’enseignement d’exploration MPS des classes de seconde. Les préconisations pour cet enseignement sont suffisamment souples pour pouvoir y intégrer une séquence sur les modules proposés.

Ceux-ci ont un caractère pluridisciplinaire mixant sciences physique, chimie et sciences de la vie et de la terre. Certains EUPRBs comportant également des volets traitement de données et représentations graphiques permettent aux enseignants de mathématiques de participer au dispositif.

Dans chaque établissement participant, 2 enseignants seront formés et ac­compagnés par les formateurs du CIFOP pour mettre en oeuvre les modules en classe avec les élèves. Le travail de chaque équipe de 3 à 5 élèves est piloté par un enseignant et, optionnellement, par un membre de la communauté scien­tifique choisi au niveau local pour jouer le rôle de référent et de modèle auprès de ces apprentis-chercheurs.

Les scientifiques référents ou Rôles modèles issus du milieu de la recherche ou de l’industrie agiront aussi en tant que membres du comité de sélection dans le cadre d’une journée de conférence nationale.

En effet, pour les établissements désirant aller jusqu’au bout de la mise en oeuvre du dispositif, il leur sera proposé de faire participer une équipe d’élèves sélectionnée pour représenter leur établissement dans une conférence nationale où ils pourront présenter leurs travaux de recherche aux équipes et enseignants d’autres établissements participants au dispositif, sur le modèle des regroupements de la communauté scientifique : poster session, présentation, orale plénière etc.

Téléchargez la plaquetteTELECHARGER
Déposez vos dossierDEPOSEZ

buy active instagram followers buy facebook subscribers orlando seo